Aiguilles & Talons à la Villa Violet

Le week-end dernier, le samedi 5 et le dimanche 6 décembre, j’étais à la Villa Violet pour le marché de créatrices « Aiguilles & Talons » organisé par Je file à Paris.

IMG_5008

La Villa Violet un lieu charmant, dans le 7ème arrondissement de Paris, niché entre les Invalides et la Tour Eiffel. Les propriétaires de ce très bel endroit qui accueille, la semaine, des séminaires pour les entreprises, nous ont chaleureusement (et très généreusement) ouvert leurs portes pour un week-end d’expo.

IMG_5025

 

J’avais aménagé un petit coin pour mes animaux, broches, pots, sapin en laine feutrée, nuages tricotés…

IMG_4999

IMG_5000b

Des amis ont rendu visite à mes bestioles :

une fourmi géante d’Olivia (Mon souk)

P1010064b

P1010066b

Bernard Rainier, une araignée de Mathilde (Rataplume) :

P1010061b

C’était vraiment un très chouette week-end, je remercie l’équipe de la Villa Violet pour son accueil, Amélie de Je File à Paris, les adorables exposantes ainsi que tous les visiteurs qui sont venus nous rencontrer et nous encourager 🙂 !

 

 

Marché de créateurs à la Villa Violet, Paris, les 5 et 6 décembre 2015

Aiguilles & Talons

J’ai la chance de pouvoir participer à un marché de créatrices spécialisées dans les arts du fil qui se tiendra à la Villa Violet, 115 rue Saint-Dominique à Paris, le samedi 5 et le dimanche 6 décembre.

Au programme : les laines somptueuses filé-main de Je file à Paris et Etoiles filantes, les toisons de Wolkol, de la broderie, les objets poétiques et extraordinaires de Rataplume et Mon souk, les impressions végétales de L’Atelier du bricorecycleur, les tissages d’Afrique de l’Ouest de Tiss & Tik

 

 

Teinture végétale (lichens) & Projet 365 jours de filage au fuseau #semaine17

Image

Untitled

IMG_4833

Cette semaine encore, j’ai filé en blanc avec différentes laines pour teindre ensuite avec des végétaux. J’ai utilisé, entre autres, de la laine des Préalpes commercialisée par l’Appam (l’association pour la Promotion du Pastoralisme dans les Alpes Maritimes). Pour cette fois-ci, j’ai choisi d’utiliser des lichens secs ramassés sur des branches mortes.

IMG_4894

IMG_4898

Je n’ai pas choisi la méthode de la fermentation qui est la méthode la plus utilisée pour les lichens et que j’avais testée l’année dernière. J’ai tout simplement laissé tremper les végétaux plusieurs heures, puis fait cuire une heure, avant d’immerger ma laine et de relancer la cuisson.

IMG_4899

IMG_4901

J’ai obtenu un jaune orangé très lumineux.

J’ai ensuite tenté de tremper quelques secondes la laine dans de l’eau tiède avec un peu d’ammoniaque pour voir si cela allait modifier la couleur, mais la couleur n’a pas bougé.

L’ammoniaque donne du rouge avec certains lichens. Sur cette vidéo postée sur la page Facebook de Visit West Iceland, on voit la transformation spectaculaire en rouge d’écheveaux teints avec des lichens par Guðrún Bjarnadóttir (laine Hespa).

(Filage du samedi 19 au vendredi 25 septembre)