Les plantes tinctoriales aux jardins panoramiques de Limeuil

Pour la première fois, j’ai visité les Jardins Panoramiques de Limeuil.

IMG_4503

IMG_4499

Non seulement ils sont très beaux et offrent une vue dégagée sur la Dordogne et la Vézère, mais ils sont aussi très instructifs, en particulier sur les plantes tinctoriales, grâce à des panneaux qui jalonnent la visite.

IMG_4482

IMG_4483

L’utilisation en teinture du millepertuis qui donne un beau vert, des fleurs de soucis qui donnent des jaunes orangés et de la mélisse qui donne du vert :

IMG_4493

IMG_4495

IMG_4492

IMG_4487

IMG_4486

Le frêne, très intéressant pour la teinture :

IMG_4488

IMG_4489

Rendez-vous aux jardins à Troyes

IMG_4090

Ce week-end, à Troyes, pour les « Rendez-vous aux jardins », dans la cour de l’hôtel de Vauluisant, il y avait une exposition et une animation sur la teinture végétale :

IMG_4076b

IMG_4079

IMG_4080

IMG_4081

Les panneaux présentaient les différentes étapes de la teinture. Mais ce qui était le plus intéressant pour moi, c’était de voir certaines plantes comme l’indigotier, par exemple, qui, en plus d’être très précieux, est un très joli arbre.

IMG_4085

IMG_4083

IMG_4082

L’armoise qui permet d’obtenir différents jaunes :

IMG_4084

La verge d’or du Canada :

IMG_4089

La nigella sativa :

IMG_4088

L’œillet d’Inde pour des belles couleurs orange :

IMG_4086

IMG_4087

Teinture végétale

Avec les plantes et préparations que je montrais ici, j’ai teint deux écheveaux et deux ruban de laine à filer de Maco Merinos, un écheveau de merino bio de chez Yarnundyed acheté à Brighton cet été, et un écheveau de laine masham filée au rouet que j’avais acheté à une association à but humanitaire à Felletin, l’année dernière :

IMG_3312

IMG_3311b

J’ai utilisé du bois de campêche pour le violet et le noir (j’ai un peu trop chargé mon bain), des fleurs de camomille et des graines de rocou pour le jaune, renforcé à certains endroits par du curcuma. Le beige rosé est obtenu avec de l’écorce de bouleau, la couleur cuivre avec des écorces de bourdaine, le vieux rose avec des fleurs d’hibiscus et du henné rouge. Un mélange d’hibiscus, henné rouge, écorce de bouleau et bois de santal a donné un marron châtaigne très lumineux.

IMG_3262

IMG_3261

IMG_3256

Teintures végétales en préparation…

En préparation…

Des graines de rocou que je vais mélanger avec des fleurs de camomille :

rocou

IMG_3231b

IMG_3232

camomille -rocou

Du henné rouge pour renforcer un sous-bain de fleurs d’hibiscus :

henné rouge

hibiscus - hénné rouge

Cuisson du curcuma :

curcuma

et des écorces de bourdaine :

bourdaine2

Teinture d’écorces de bouleau :

bouleau2

bouleau

Préparation du bois de campêche :

bois de campêche

Cuisson des différentes couleurs (bouleau, campêche, santal, bourdaine, hibiscus, henné rouge) :

IMG_3253

Teinture végétale avec des pelures d’oignons et une boite de conserve

Nouveaux essais de teinture végétale. J’ai récupéré des pelures d’oignons jaunes et rouges en faisant mes courses au supermarché : il reste toujours des tas de pelures sur les étalages, au fond des cageots. J’ai ajouté des pelures d’échalote et j’ai fait mes tests sur du tissu en coton préalablement teint avec de l’hibiscus et du curcuma :

IMG_3214b

IMG_3217

IMG_3216

IMG_3227b

IMG_3229

IMG_3230

J’ai essayé aussi de teindre du coton en utilisant une boite de conserve en fer pour obtenir des effets de rayures :

IMG_3189

IMG_3207b

IMG_3228

Au programme, aujourd’hui, de la teinture avec de l’écorce de bouleau :

IMG_3225b

et peut-être un peu de tissage…

IMG_3222b

Palette de laines aux couleurs végétales

Ma palette de laines pour réaliser un tissage uniquement avec des laines que j’ai teintes avec des végétaux :

IMG_3173b

IMG_3165

IMG_3169

Bois de santal, bois de campêche, lichens, écorce de poirier, feuille de pommier, aulne, garance, gaude, curcuma, ronce, mûre, pomme de pin, hibiscus, millepertuis… J’ai tout un jardin en laine :-).

Teinture végétale : hibiscus, bois de santal, millepertuis…

IMG_3084b

J’ai teint 3 nouveaux écheveaux en utilisant des bains que j’avais gardés de la semaine d’avant (thé, bourdaine, pommes de pin, clous de girofle), du millepertuis qui fermentait doucement dans un bocal depuis deux semaines et une décoction de fleurs d’hibiscus séchées.

IMG_3071

IMG_3073b

IMG_3083b

IMG_3093

J’ai profité du bain d’hibiscus encore bien chargé en colorants pour teindre aussi du tissu qui me servira de base pour imprimer des feuilles.

Empreintes de feuilles et fleurs sur du tissu

IMG_3097

J’ai fait quelques essais d’empreintes de feuilles et fleurs, par cuisson puis fermentation, sur du tissu en coton, avant de les réaliser sur du feutre de laine.

J’ai commencé par mordancer très légèrement mon tissu avec un reste d’eau contenant de l’alun et de la crème de tartre. Je n’ai pas encore franchi le pas de l’eco-dying (ou eco-print)  qui consiste à réaliser des teintures totalement écologiques. Comme il s’agissait d’une eau de mordançage qui avait servi à préparer de la laine, je suppose que la dose d’alun restante était très inférieure à la quantité habituellement utilisée pour mordancer le coton. J’ai donc procédé à un second mordançage avec un reste de (vieux) fromage blanc pour « animaliser » le coton et le rendre réceptif à la teinture (bon, franchement, c’était un essai, une autre fois, je m’orienterai plutôt vers le lait de soja…en espérant que cela sente meilleur).

J’ai disposé ensuite mes végétaux sur le tissu :

IMG_3013b

Tiges, feuilles et fleurs de rosier, quelques fleurs d’hibiscus et de delphinium séchées.

J’ai ensuite plié et saucissonné très fermement mon tissu. Je l’ai enroulé de feuilles et tiges de pommier.

IMG_3014b

Je l’ai fait cuire à la vapeur pendant une heure.

IMG_3019b

Puis je l’ai laissé dans un bocal rempli de végétaux et d’eau, avec un autre tissu plié, pendant une semaine.

IMG_3029b

IMG_3032b

Pétales de roses, feuilles de pommier, feuilles de buddleia davidii, lavande…

IMG_3036b

Et voici le résultat, une semaine après :

IMG_3067b

IMG_3069b

IMG_3068

IMG_3064

IMG_3063

IMG_3065

Le tissu a été rincé, trempé dans du vinaigre de cidre, puis lavé.

IMG_3098

IMG_3095

Ce n’est pas un tuto mais plutôt un compte-rendu d’expérimentation. Je ne sais pas comment vont tenir et évoluer les couleurs sur le tissu, avec la méthode que j’ai employée… Je suis dans une phase de recherches :-)…

Si vous souhaitez découvrir la teinture et aboutir rapidement à des résultats convaincants d’impression sur tissu, je vous conseille d’apprendre avec des personnes expérimentées, comme par exemple Marie-Hélène Vaurs qui propose des stages d’écoprint.

Couleur Garance propose également un stage qui me semble particulièrement intéressant, les 29 et 30 novembre 2014, consacré à l’utilisation du symplocos, un écomordant 100% végétal.

Livres sur la teinture et les plantes

IMG_3041b

Je commence à avoir une intéressante collection de livres sur la teinture et les plantes.

Deux livres utiles pour reconnaître les arbres et les baies, que j’ai achetés d’occasion dans une sorte de caverne d’Ali Baba dédiée aux livres, la librairie « Histoire de lire » à Domme en Dordogne :

IMG_3044b

Parmi mes livres sur la teinture, mes deux préférés sont le très pratique « Guide des teintures naturelles » de Marie Marquet, de format de poche, il est pratique à emporter avec soi. Il présente une grande quantité de plantes tinctoriales qui poussent en Europe et les différentes recettes pour en tirer le meilleur parti :IMG_3047b

et « Le monde des teintures naturelles » de Dominique Cardon, une vraie mine d’informations sur l’histoire de la teinture et les plantes les plus utilisées à travers le monde :

IMG_3046b

Teinture végétale : un dégradé en jaune

La semaine dernière, j’ai préparé des décoctions pour teindre un écheveau de maco-mérinos.

J’ai voulu essayer des mixtures à partir d’épices et végétaux que j’avais sous la main : clous de girofle, pommes de pin, curcuma, safran, quelques feuilles de pommier, graines de rocou, du thé noir.

IMG_3011b

Comme je n’étais pas sûre d’obtenir de fantastiques résultats, j’ai commandé sur le site Alysse, quelques plantes supplémentaires : du bois de santal et des écorces de bourdaine.

J’ai commencé par mon mélange pommes de pin et clous de girofle :

IMG_2984b

Je l’ai ensuite nuancé avec du thé :

IMG_2988b

IMG_2986b

J’ai continué avec le curcuma et le safran, les graines de rocou et feuilles de pommier, l’écorce de bourdaine, le bois de santal…

Les écorces de bourdaine :

IMG_2997b

IMG_2999b

Le bois de santal, j’adore la couleur :

IMG_2998b

IMG_3002b

Le résultat final :

IMG_3006b

Le bois de santal a donné un rose orangé :

IMG_3005b

IMG_3003b

A droite, sur la photo, le jaune moutarde très vif (presque orange) du curcuma et safran. En bas à gauche, l’écorce de bourdaine qui a donné un marron cuivré :

IMG_3007b

Avec les graines de rocou et les feuilles de pommier, j’ai obtenu un jaune vif (en bas, à droite, sur la photo) :

IMG_3009b

Et cette fois-ci, je garde toutes mes potions pour les réutiliser ultérieurement sur du feutre et du textile…

IMG_3010b