Teinture végétale (lichens) & Projet 365 jours de filage au fuseau #semaine17

Image

Untitled

IMG_4833

Cette semaine encore, j’ai filé en blanc avec différentes laines pour teindre ensuite avec des végétaux. J’ai utilisé, entre autres, de la laine des Préalpes commercialisée par l’Appam (l’association pour la Promotion du Pastoralisme dans les Alpes Maritimes). Pour cette fois-ci, j’ai choisi d’utiliser des lichens secs ramassés sur des branches mortes.

IMG_4894

IMG_4898

Je n’ai pas choisi la méthode de la fermentation qui est la méthode la plus utilisée pour les lichens et que j’avais testée l’année dernière. J’ai tout simplement laissé tremper les végétaux plusieurs heures, puis fait cuire une heure, avant d’immerger ma laine et de relancer la cuisson.

IMG_4899

IMG_4901

J’ai obtenu un jaune orangé très lumineux.

J’ai ensuite tenté de tremper quelques secondes la laine dans de l’eau tiède avec un peu d’ammoniaque pour voir si cela allait modifier la couleur, mais la couleur n’a pas bougé.

L’ammoniaque donne du rouge avec certains lichens. Sur cette vidéo postée sur la page Facebook de Visit West Iceland, on voit la transformation spectaculaire en rouge d’écheveaux teints avec des lichens par Guðrún Bjarnadóttir (laine Hespa).

(Filage du samedi 19 au vendredi 25 septembre)

Teinture végétale (delphinium) & Projet 365 jours de filage au fuseau #semaine16

Image

Untitled

Cette semaine, j’ai filé puis teint mes écheveaux avec des fleurs de delphinium séchées :

PicMonkey Collage

J’ai fait tremper les fleurs une petite 1/2 heure dans de l’eau de pluie, puis j’ai ajouté ma laine protégée dans un sachet (2 compresses cousues) et fait cuire environ une heure.

IMG_4875

La décoction de fleurs de delphinium est violette, mais la laine prend une couleur verte très proche de ce que j’ai obtenu, il y a quelques semaines, avec les feuilles de figuier (ici).

Le résultat est difficile à prendre en photo. Ci-dessous, avec le flash, la couleur est trop claire. Plus bas, la laine paraît kaki, presque jaune, sur la photo.

IMG_4878

IMG_4881

Je tenterai, avec un meilleur éclairage, de prendre une photo plus fidèle au résultat, lorsque la laine aura fini de s’égoutter 😉 …

(Filage du dimanche 13 au vendredi 18 septembre)

Projet 365 jours de filage au fuseau #semaine15

Image

Untitled

Cette semaine, j’ai filé en blanc, gris, noir.

Pour le noir, j’ai utilisé la laine noire du Velay de Séraphita (j’en avais déjà un peu filée, cet été, pour mon mini tissage, ici). La laine blanche est une fibre islandaise (Kemba), le gris est un mélange de laine mérinos grise et de laine alpine allemande que j’avais achetée, il y a plus de 2 ans à l’Aiguille en fête.

semaine15

Avec les écheveaux gris, j’ai tricoté et crocheté un petit doudou lapin.

IMG_4864

IMG_4858

(filage du samedi 5 au samedi 12 septembre)

Teinture végétale (camomille) & Projet 365 jours de filage au fuseau #semaine14

Image

Untitled

Cette semaine, j’ai utilisé des fleurs de camomille séchées achetées chez alysse :

IMG_4846b

J’ai mordancé mes écheveaux et j’ai fait bouillir les fleurs pendant environ 1H30.

IMG_4849

J’ai laissé refroidir. J’y ai ensuite plongé mes petits écheveaux de la semaine, protégés dans une pochette fabriquée avec deux compresses cousues ensemble.

IMG_4851

Après environ deux heures de cuisson et presque 24 heures passées dans le bain refroidi, la laine a pris une très belle couleur jaune or que reflète mal la photo.

IMG_4856

(Filage du samedi 29 août au vendredi 4 septembre)

Doudou lion en laine

Image

IMG_4714

J’ai utilisé plusieurs de mes petits écheveaux teints avec des végétaux (noix, bogues de châtaignes et eucalyptus) en improvisant un doudou lion « multi-techniques ». Le corps est assemblé avec deux rectangles tricotés, les pattes sont réalisées au tricotin (mais j’aurais aussi bien pu utiliser le tissage au lucet, voir ici), la tête (deux ronds assemblés) et la crinière sont faites au crochet, le museau est un triangle tricoté. La queue est une tresse à 3 brins de laine.

IMG_4825

IMG_4698

Pour la crinière, j’ai utilisé une laine que j’avais teinte, l’année dernière, avec des lichens, de l’écorce de poirier et des racines d’herbe du voyageur, une plante sauvage que l’on trouve facilement au bord des chemins.

Finalement, après un petit tour au bord de la mer, il a pris un peu de rose aux joues :

IMG_4829