Teinture végétale (eucalyptus) & Projet 365 jours de filage au fuseau #semaine13

Image

Untitled

Cette semaine, c’est au tour de quelques branches de mon eucalyptus de passer à la casserole pour mes petits écheveaux filés au fuseau.

IMG_4658

IMG_4660

J’ai fait bouillir les feuilles pendant 2 heures. J’ai ensuite ajouté la laine mordancée au symplocos, dans un sachet de mousseline, et relancé la cuisson avec les feuilles d’eucalyptus pendant plus d’une heure. J’ai laissé reposer toute la soirée et la nuit. Le lendemain matin, j’ai à nouveau fait cuire pendant presque deux heures. La cuisson des feuilles d’eucalyptus dégage une forte odeur qui parfume toute la maison, voire même le voisinage… Ce qui fait que pendant 24 heures, on a l’impression de faire une inhalation géante.

IMG_4668

J’ai obtenu une teinte fauve, un marron orangé très lumineux.

IMG_4678b

(Filage du dimanche 23 au vendredi 28 août)

Teinture végétale (bogues de châtaignes) & Projet 365 jours de filage au fuseau #semaine12

Image

sem12

Cette semaine, pour teindre mes écheveaux mordancés au symplocos, j’ai utilisé des bogues de châtaignes…

IMG_4650

Non, l’automne n’est pas en avance chez moi. J’ai simplement mis à cuire des bogues que j’avais ramassées l’année dernière.

J’ai fait bouillir les bogues pendant plus d’une heure. La décoction est devenue marron très foncé, presque noire.

IMG_4655b

J’ai ensuite laissé refroidir, enlevé les bogues, et mis ma laine dans le liquide. J’ai fait cuire pendant plus d’une heure. J’ai obtenu un jaune moutarde qui m’a semblé à première vue très proche de la couleur obtenue avec les noix vertes, mais qui s’est avéré, après lavage et séchage, beaucoup plus doré et lumineux.

IMG_4670b

IMG_4675

(Filage du samedi 15 août au samedi 22 août)

Teinture végétale (chêne) & Projet 365 jours de filage au fuseau #semaine11

Image

semaine11

Cette semaine, j’ai choisi de tester le chêne, sur mes écheveaux filés avec des laines de pays, du coffret de Cap Laine.

J’ai coupé des tiges, feuilles et glands encore verts. Je les ai laissé macérer dans une bassine d’eau de rivière.

IMG_4635

Au bout de 4 ou 5 jours, j’ai fait bouillir longuement cette préparation. J’ai laissé un peu refroidir et j’ai plongé ma laine non mordancée dedans.

IMG_4638

J’ai relancé la cuisson pendant 1 heure.

IMG_4639

La laine s’est colorée en brun très foncé. Puis j’ai ajouté 2 pincées de sulfate de fer dans ma bassine en mélangeant bien : la laine a pris une teinte grise.

IMG_4648

(Filage du samedi 8 au vendredi 14 août)

Teinture végétale (noix) & Projet 365 jours de filage au fuseau #semaine10

Image

Untitled

Cette fois-ci, j’ai essayé la teinture avec des noix fraîches, par simple macération, sur mes petits écheveaux de la semaine :

IMG_4523

J’ai cueilli des noix encore vertes sur l’arbre, je les ai écrasées avec un marteau.

IMG_4526

J’ai laissé macérer jusqu’au lendemain dans une bassine en cuivre, avec de l’eau de la rivière. Puis j’ai mis mes écheveaux et j’ai laissé tremper ma laine pendant trois jours, en plein soleil.

IMG_4547

La laine s’est peu à peu colorée jusqu’à prendre une belle teinte : la couleur des noix sèches.

IMG_4601

IMG_4605

(Filage du dimanche 2 au vendredi 7 août)

 

Sur le chemin des artistes à Meyrals

Image

img240[1]

J’ai suivi le chemin des artistes de Meyrals, une randonnée organisée par l’Office du tourisme de Saint-Cyprien en Dordogne.

Un épouvantail, l’emblème de Meyrals :

IMG_4622

Chaque année, le village organise le Festival des épouvantails. Les plus belles réalisations sont alors récompensées.

Au cours de la balade, nous avons pu visiter la galerie d’art contemporain « Le domaine perdu » :

IMG_4632

IMG_4630

IMG_4631

Nous sommes rentrés dans les ateliers de Pascal Magis, Mi Desmedt et Véronique Blanc à l’intérieur du village de Meyrals.

Nous avons fait une boucle en direction de Carmensac pour découvrir l’atelier de Guy Weir, et une exposition de deux photographes amateurs habitant à Carmensac.

IMG_4623

L’entrée de l’atelier de l’aquarelliste Guy Weir :

IMG_4624

A l’intérieur, c’est un véritable enchantement d’images colorées qui racontent la vie paisible de la campagne ou les voyages lointains de l’artiste.

J’ai adoré visiter les ateliers de ces artistes tous différents les uns des autres.

Eco dyeing : feuilles de noyer, figuier, chêne, herbe du voyageur…

Pour continuer dans la teinture par macération et fermentation, j’ai choisi de teindre une robe (toujours de chez Blanc du Nil ), en utilisant des feuilles de chêne, noyer, figuier, quelques fleurs de capucine, des racines d’herbe du voyageur (famille de la garance).

IMG_4525

IMG_4529

J’ai plié la robe, entouré fermement le tissu autour d’un morceau de bois.

IMG_4600

J’ai plongé le tissu ficelé dans une bassine d’eau de rivière et fait bouillir. Puis, j’ai laissé ma bassine en plein soleil pendant quatre jours. J’ai ajouté des racines d’herbe du voyageur et refait une cuisson. J’ai attendu encore quelques jours avant d’ouvrir.

IMG_4615

IMG_4616

J’adore l’effet tie and dye du saucissonnage, à chaque fois.

IMG_4617

IMG_4618

L’endroit de la robe :

IMG_4619

L’envers :

IMG_4620

IMG_4621

Eco dyeing : feuilles de chênes, pelures d’oignon, bois de campêche…

Image

J’ai teint une chemise en coton achetée chez Blanc du Nil, en utilisant la méthode de l’eco dyeing, avec différents végétaux dans des tons de violet et de jaune ocre.

Teinture chemise1

J’ai mordancé la chemise avec du symplocos. J’ai disposé mes végétaux (deux petites branches d’eucalyptus, des feuilles de chêne, une feuille de châtaignier, des fleurs de capucines, des pelures d’oignon, un peu de bois de campêche, des fleurs de carottes sauvages) sur mon tissu mouillé. J’ai enroulé le tout, autour d’un morceau de bois. J’ai ficelé en serrant fortement et en ajoutant des lichens et de petits morceaux d’écorces. J’ai plongé mon « boudin » dans une marmite d’eau de rivière bouillante. Puis, j’ai laissé reposer 5 jours au soleil avant d’ouvrir pour découvrir le résultat (je n’ai pas eu la patience d’attendre plus longtemps).

chemise2

IMG_4541

IMG_4542

IMG_4543

IMG_4544

IMG_4545

La chemise lavée et sèche :

IMG_4548

 

Teinture végétale (feuilles de figuier) & Projet 365 jours de filage au fuseau #semaine9

Untitled

Cette semaine, j’ai essayé la teinture avec des feuilles fraîches de figuier, sur mes petits écheveaux.

Je les ai, au préalable, mordancés avec du Symplocos, un mordant végétal (alternative intéressante à l’alun), acheté chez Couleur Garance :

IMG_4460

J’ai découpé mes feuilles de figuier, puis je les ai fait cuire pendant environ une heure à forte température :

IMG_4522

IMG_4524

Ensuite j’ai plongé ma laine dans la marmite et j’ai relancé la cuisson pendant une heure :

IMG_4531

En fin de cuisson, j’ai ajouté une grosse pincée de sulfate de fer et la laine est passée du jaune verdâtre à un vert olive franc :

IMG_4533

IMG_4534

(Filage et teinture du mardi 28 juillet au samedi 1er août)